Une Nouvelle Forme d’Autobiographie dans Les Années d’Annie Ernaux: Autobiographie Impersonnelle / Annie Ernaux’nun Les Années Adlı Romanında Yeni Bir Otobiyografi Biçimi: Kişisel Olmayan Otobiyografi

Seçil Yücedağ

Öz


Annie Ernaux, considérée comme l’une des femmes écrivaines les plus célèbres du XXIe siècle, a exprimé l’angoisse commune de son âge et de son passé en rédigeant Les Années. Elle n’avait pas non seulement le but de décrire sa vie, mais aussi d’esquisser l’histoire de la société française à laquelle elle appartient. Lorsqu’elle est venue au monde en 1940, le monde était au seuil de la Seconde Guerre mondiale. Etant élevée dans cette atmosphère chaotique, elle a appris beaucoup de choses de sa société, de sa famille et de son environnement. Annie Ernaux a découvert le monde comme une jeune fille, une mère, une épouse et une grand-mère. Ses expériences sociales et familiales l’ont beaucoup mûrie et elle a commencé à rédiger ses pensées. Ses souvenirs ont fait partie de ses écritures autobiographiques. Dans Les Années, Annie Ernaux a profité de toutes ses expériences personnelles et sociales avec de différents moyens. Elle a essayé d’établir des liens entre l’histoire de sa vie et celle de la société. Elle a accordé une importance à la vie sociale plutôt que sa propre vie dans Les Années. Elle y a développé des propres techniques d’écriture en se servant des photos familiales et personnelles, d’un film, d’une vidéo, des marques de publicité, des chansons, d’un tableau, des notes de journal ainsi que des événements sociologiques et historiques.  Elle a ainsi créé une nouvelle forme d’autobiographie : autobiographie impersonnelle.


Anahtar Kelimeler


Annie Ernaux; histoire; souvenir; autobiographie impersonnelle; société.

Tam Metin:

PDF

Referanslar


AKSOY ALP, Eylem (2011). L’image de la femme dans l’œuvre d’Annie Ernaux, Frankofoni (23): 351-359.

AKSOY ALP, Eylem (2012). L’Énonciation et la polyphonie dans l’œuvre d’Annie Ernaux. Thèse de Doctorat. Ankara: Université Hacettepe.

AKSOY ALP, Eylem (2013). Ecrire avec la voix du peuple : Le cas d’Annie Ernaux, Frankofoni (25): 189-199.

AKTULUM, Kubilay (1999). Metinlerarası İlişkiler, Ankara: Öteki Yayınevi.

COMPAGNON, Antoine (2009). Désécrire la vie, Critique, Critique par Critique, https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01330350 [20.11.2017].

DOĞU, Çiçek (2016). « Annie Ernaux’nun Les Annees’si: Otobiyografik Anlatıda Yeni Ufuklar ». Rumelide Dil ve Edebiyat Araştırmaları Dergisi (4): 78-85.

ERNAUX, Annie (2008). Les Années. Paris: Editions Gallimard.

FERNIOT, Christine – FERNIOT Philippe (2008). Entretien avec l‘auteure, L’express.fr: culture avec lire, http://www.lexpress.fr/culture/livre/annie-ernaux_813603.html [10. 01. 2017].

FOREST, Philippe-CONIO, Gérard (2005). Dictionnaire Fondamental du Français Littéraire. Paris: Editions de la Seine.

GASPARINI, Philippe (2004). Est-il je ? Paris: Editions du Seuil.

LECARME, Jacques-LECARME-TABONE, Eliane (1999). Autobiographie. Armand Collin.

LEJEUNE, Philippe (1975). Le Pacte Autobiographique. Paris: Editions du Seuil.

METE, Barış (2017). « Manipulation of the Reader’s Empathy in Iris Murdoch’s First- Person Narrative ». Selçuk Üniversitesi Sosyal Bilimler Enstitüsü Dergisi (38) : 133- 139.

SYLVESTER, Katelyn (2011). L’autobiographie « collective » d’Annie Ernaux, une étude féministe de l’instance narrative dans Les Années, Thèse de Master non publié. Ottawa: Université d’Ottawa.

TONDEUR, Claire Lise (1995, Octobre). « Entretien avec Annie Ernaux ». The French Review 69 (1): 37-44. http://www.jstor.org/stable/396992?origin=JSTOR-pdf [08. 11.2017].


Refback'ler

  • Şu halde refbacks yoktur.